En suivant les recommandations que Gailand Mcqueen nous donne dans son livre, La Spiritualité des dédales et des labyrinthes, dont je vous ai parlé dans mon post précédent, j’ai amené Georgia dans un voyage spirituel dans le labyrinthe de l’église Unity Church of Sussex, NJ.

Pour arriver à l’église, j’ai dû suivre un dédale de petites routes charmantes dans un quartier bucolique, histoire de me mettre dans le bon état d’esprit !

L’église était un peu l’écart de la route juchée sur une colline, dominant un paysage de collines vertes couvertes de forêts. Le labyrinthe se trouve au bout du parking. Un panneau bleu et une porte en bois en signalaient l’entrée. Il n’y avait personne, l’église était fermée ce jour-là. C’était très paisible et seuls les oiseaux semblaient profiter de l’endroit.

IMG_1292

Le labyrinthe était plus petit que ce à quoi je m’attendais. Il était fait de pierres et suivait la forme du labyrinthe à sept anneaux, le labyrinthe crétois.

Il n’y avait rien d’inquiétant ici, aucun mur ou de vieilles haies, seules les pierres au sol montraient le chemin. Tout autour, il avait des plantes et des fleurs et l’herbe reprenait doucement sa place. Un banc sur le côté invitait les visiteurs à s’assoir et à se détendre. Le poteau de la Paix se tenait sur le côté comme le gardien des lieux. Je respirais et commençais à marcher dans le labyrinthe. Je pouvais déjà sentir son effet relaxant.

IMG_1295

Depuis l’entrée, le labyrinthe avait l’air petit, mais une fois sur ses sentiers, ses circonvolutions le faisaient beaucoup plus long. Je pouvais voir le centre, mais je ne pouvais pas l’atteindre directement. Parfois, je m’en approchais et à un autre moment je m’en éloignais complètement. Je savais que j’allais y parvenir de toute façon, mais je devais continuer de suivre le chemin. Une chose qu’un labyrinthe peut nous apprendre, c’est la patience !

IMG_1307

Le gravier crissait sous mes pieds avec un son régulier familier. À ce moment-là de ma marche, j’entendis du bruit dans le bois derrière moi et la seule chose qui me vint à l’esprit fut J’espère que ce n’est pas un ours ! Il m’a fallu tout un nouvel anneau pour m’enlever l’ours de l’esprit !

Je me concentrais à nouveau sur mes pas et sur ma respiration.

Le labyrinthe est le symbole de notre parcours dans la vie. Nous pouvons voir le centre comme la fin, la mort ou le paradis, selon votre préférence. Lorsque je faisais le chemin dans l’autre sens, je me suis rendu compte que j’en avais une autre perspective et que ce n’était plus tout à fait le même.

Dans notre vie, nous nous mettons des objectifs à atteindre, comme le centre du labyrinthe. Nous nous concentrons sur le but, mais nous ne pensons pas beaucoup pas ce que nous allons faire après. Quelles sont les leçons que nous allons en retenir ? Allons-nous utiliser ce que nous avons appris dans notre premier passage?

C’est peut-être pour cela que beaucoup parmi nous sont des procrastinateurs, toujours prêts à remettre à demain pour commencer de travailler sur nos rêves. Peut-être que ce n’est pas d’atteindre le but qui nous inquiète le plus, mais ce que nous ferons après.

IMG_1309

Ensuite, je me suis souvenu que Macqueen expliquait que certaines personnes écoutaient de la musique pendant qu’elles marchaient sur le labyrinthe et dansaient aussi. Je peux très bien le comprendre maintenant, j’avais aussi les pieds qui frétillaient ! J’hésitais pourtant. On ne savait jamais, l’ours était peut-être en train de me regarder. Il faut croire que ce n’est pas si facile que cela de sortir de sa zone de confort.

À la fin de chaque description de labyrinthe, Macqueen pose cette question : « Comment vous sentiez-vous lorsque vous marchiez dans le labyrinthe ? »

Et bien, j’ai vraiment aimé cette expérience tout le long du chemin. Marcher sur un labyrinthe est vraiment un moyen simple pour nous aider à méditer ou du moins à vider notre esprit. En plus, c’est amusant !

Comme dans la vie, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon d’être nous-IMG_1292mêmes dans un labyrinthe. Nous pouvons créer notre propre danse et ne pas avoir peur de la danser. Si les personnes dans nos vies dansent la même danse, tant mieux, sinon, elles devront accepter notre danse, ou danser dans un autre labyrinthe.

Florence
Rédactrice du blog bouée

Pour trouver un labyrinthe près de chez vous, vous pouvez consulter ce site :

http://labyrinthlocator.com/

vous pouvez consulte le site de Unity Church of Sussex ici